Class40
Tours du Monde
Sélection RDR 2022
  • 1
    Quéguiner - Innoveo (#176)
    Quéguiner - Innoveo (#176)
    C. Douguet
  • 2
    Groupe SNEF (#178)
    Groupe SNEF (#178)
    X. Macaire
  • 3
    Project Rescue Ocean (#162)
    Project Rescue Ocean (#162)
    A. Trehin
Prochaines courses

Brèves

Drheam Cup : top départ

© Thierry Martinez / Drheam Cup
© Thierry Martinez / Drheam Cup

Ce sont finalement 34 solitaires qui se sont élancés, hier, dimanche 17 juillet 2022, sur le parcours de 1000nm offert par la Drheam Cup - Grand prix de Course au Large.

Entrainement en solitaire, qualification pour la Route du Rhum destination Guadeloupe ou course à part entière, à chacun ses objectifs mais un but commun : arriver à la Trinité sur Mer cette fin de semaine.

La compétition a débuté par une traversée de la Manche vers la côte sud de l’Angleterre et la marque « Shamble West ». Puis les concurrents iront contourner « Wolf Rock » (à la pointe sud-ouest de l’Angleterre) et le fameux rocher du Fastnet. Suivra une longue phase plus au large pour aller chercher Rochebonne, avant une remontée vers le Morbihan. « C’est un chouette tracé, très complet, avec des phases côtières dans les courants, et des moments plus au large. J’espère boucler ce parcours en cinq jours. Cette course va être riche en enseignements car pour le moment, je n’ai passé qu’une seule nuit en mer seul à bord de mon nouveau bateau », explique Luke Berry

« Il y a beaucoup de concurrents et nous sommes vraiment bord à bord. Mais ce qui est sympa, c’est qu’il y a du jeu » raconte ce matin Ian Lipinski après s'être offert un long bord de reaching jusqu’à l’île de Portland.

Maxime Cauwe : "Les conditions météo ont été très changeantes et j'ai pris une mauvaise option en privilégiant le vent au large plutôt que m'abriter du courant dans la baie de Plymouth. Résultat, des places de perdu mais faut pas oublier qu'on a fait à peine 20% de la route, il reste encore du temps pour se refaire."

"Le départ hier était incroyable. Très fort en émotion, c’était super émouvant de quitter le ponton à Cherbourg. J’avais une grosse boule au ventre qui a mis du temps à disparaître. Sur la zone de départ j’étais hyper concentré pour ne ps faire de bêtise, avec tous les bateaux autour, l’erreur arrive vite. Heureusement tout s’est bien déroulé, le départ a été donné, c’était magnifique de voir tous ces beaux bateaux autour de moi. J’ai joué safe et suis donc parti un petit peu en retrait par rapport au autres. A la première bouée de dégagement, il aurait fallut envoyer un spi pour etre dans le match avec les meilleurs mais j’ai préféré joue à mon niveau. N’ayant pas eu énormément l’occasion de m’entraîner sur ces manœuvres, j’ai préféré anticiper et envoyer un gennaker, plus simple à manipuler, et surtout c’était la voile qu’il fallait avoir dans les 30 minutes qui suivaient" raconte Victor Jost

Pour suivre la course : https://yb.tl/DrheamCup2022

Afficher toute la rubrique


©2013-2022 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes intéractives
Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | RSS