Class40
Sélection Class40
  • 1
    Groupe SNEF / Alla Grande Pirelli
    X. Macaire / A. Beccaria
  • 2
    Acrobatica / Crédit Mutuel
    A. Riva / I. Lipinski
  • 3
    Vogue avec un Crohn / Legallais
    PL. Attwell / F. Delahaye
Prochaines courses

Actualités

Un début de Rolex Fastnet Race mouvementé !

© Paul Wyeth / RORC
© Paul Wyeth / RORC

Samedi dernier au large de Cowes en Angleterre, ce sont finalement 22 Class40 qui se sont élancés à l'assaut de la 50ème Rolex Fastnet Race. Les conditions étaient musclées : vent fort orienté Sud-Ouest, mer formée et visibilité réduite ont dès le début de la course mis les concurrents en condition pour ce qui les attendaient. C'est donc en toute prudence avec une voilure réduite que les équipages ont pris le départ. Les 35 à 40 noeuds établis annoncés à la sortie du Solent étaient bien présents, causant des misères à tous les compétiteurs et entrainant de nombreux abandons. Nicolas Jossier (La Manche Evidence Nautique) en a fait les frais puisqu'il a décidé de jeter l'éponge privé de voile d'avant après la casse de son hook de trinquette suivi de The3bros, Tquila et Trimcontrol.


Trop pressé d'en découdre et probablement légèrement poussé par le courant, Ambrogio Beccaria (Alla Grande – Pirelli), grand favori de la course a coupé la ligne quelques secondes trop tôt. Il se voit attribuer une pénalité de 120 minutes qui pourrait bien lui coûter la victoire malgré sa position de leader sur la flotte. Il est le premier à passer le Phare du Fastnet ce matin à 9h35 après un peu plus de 20h de course. 18 minutes et 41 secondes après c'est l'équipage féminin La Boulangère Bio mené par Amélie Grassi qui enroule la mythique marque devant Everial, tentant de déjouer les caprices du vent. Influence2, Vogue avec un Crohn, IBSA et BT Blue Alternative Sailing ont suivi la marche dans un mouchoir de poche.


Du côté des pointus, Kite creuse l'écart avec ses poursuivants Cantaloop et Yoda qui n'ont pas encore passé le célèbre caillou.


C'est au portant que la première partie de la flotte file désormais vers la ligne d'arrivée cherbourgeoise, en quête de la moindre opportunité pour se démarquer. Les écarts sont faibles, rien n'est joué, cette seconde partie de course se promet exaltante.


Les premiers sont attendus dès demain soir.

Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious partager sur Digg partager sur Google partager sur Myspace partager sur Yahoo!

Afficher toute la rubrique


©2013-2024 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes intéractives
Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | RSS