Class40
Espace sécurisé
Connexion
  • 1
    Imerys
    Imerys
    Phil Sharp
  • 2
    Serenis Consulting
    Serenis Consulting
    Jean Galfione
  • 3
    V and B
    V and B
    Maxime Sorel
Prochaines courses
Suivez-nous sur Twitter
twitter

A la Une

Une saison haletante !

© Jacques Vapillon - Grand Prix Guyader
© Jacques Vapillon - Grand Prix Guyader

A l’aube de la Normandy Channel Race, la Class40 se réjouit du beau succès de la saison 2016 : animatrice majeure des deux transatlantiques multi-classes de l’année, présence sur de nombreux plans d’eau, belle mixité entre professionnels aguerris et propriétaires éclairés, calendrier diversifié mêlant solitaire /double /équipage, championnat disputé…


 


A retenir 


-          Une saison offshore intense : deux transatlantiques en 3 mois


-          Succès d’un calendrier à 3 niveaux


-          Participation record à la Normandy Channel Race


-          Qui sera le champion 2016 ?


 


 


Transats : de la course au large à la régate au large


Ils étaient 10 Class40 à prendre le départ de the Transat Bakerly le 2 mai à Plymouth et à s’élancer pour 3050nm en solitaire. Après 17 jours de lutte acharnée pour une place sur le podium et 5 dépressions, c’est Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en Peloton ARSEP) qui s’impose devant Louis Duc (Carac) et Phil Sharp (Imerys). Pour rappel, Isabelle Joschke (Generali Horizon mixité) avait dû abandonner à cause d’une voie d’eau alors qu’elle était en tête de la flotte. La bataille faisait également rage entre les suivants, à l’image d’Edouard Golbery (Région Normandie) et de Robin Marais (Esprit Scout) qui franchissent la ligne d’arrivée avec seulement 1h30 d’écart. A noter également, Anna-Maria Renken termine 6ème pour sa première transat en solitaire et Hiroshi Kitada, le nouveau venu japonais, clôt la transat printanière.


Le 10 juillet, 19 équipages se présentent sur la ligne de départ de la très appréciée Québec Saint-Malo. Le plateau représente très bien le succès voulu de la Class40 : une mixité à tous les niveaux. Equipages professionnels et propriétaires expérimentés qui vivent leur rêve, 8 nationalités représentées, deux femmes sur le podium, un classement Vintage… La Transat Québec Saint-Malo est devenue une « classique » du calendrier mais cela n’est pas seulement dû aux extraordinaires paysages rencontrés, c’est une nouvelle fois une course qui se transforme en « régate au large » et ce, aux différents niveaux de classement : Gonzalo Botin aura su mener son équipage à la victoire mais ils ne devancent leur poursuivant que de 90 minutes. 9 minutes seulement séparent le 2ème Generali Horizon Mixité du 5ème Cora Moustache Solidaire. Le podium n’était pas établi jusqu’au passage de la ligne grâce au suspens orchestré par l’équipage malouin de T. Vauchel-Camus qui tente le tout pour le tout à quelques milles de l’arrivée en passant par la passe Nord de Saint-Malo, laissant cependant la 3ème place à Catherine Pourre sur Eärendil, son nouveau Mach40.3 ! Le jeu continue également après : 5 minutes séparent le 6ème Black Pepper / Les P’tits doudous by Moulin Roty du 7ème Imerys. Seulement 5 heures entre le 9eme Carac et le 12ème Kiho…  et seulement 1h15 entre le 18ème Obportus et le 19ème Sirius. Fidèle à sa réputation, la Transat Québec Saint-Malo aura marqué tous les marins par son intensité mais également  par son ambiance et son parcours atypique.


Si ces deux courses ont été appréciées par les participants, la Class40 est fière d’en être l’animatrice principale tant par le nombre de bateaux présents (40% de la flotte de The Transat Bakerly et 75% de la Québec Saint-Malo) que par l’intérêt sportif.


Elle  a aussi conforté son image d’une classe dynamique et prouvé le niveau sportif de ses épreuves. De nouveaux adhérents de qualité exceptionnelle provenant de divers horizons tels que l’Imoca, le Figaro, le Tour de France, le Mini 6.50 l’ont découverte avec gourmandise et en seront de bons promoteurs grâce la satisfaction qu’ils en ont éprouvé.


 


 


Une classe, 3 calendriers


L’éclectisme du plateau Class40 signifie aussi que les attentes diffèrent : si beaucoup s’adonnent au Class40 pour pouvoir participer à des courses de renoms à un coût maitrisé, certains préfèrent les événements plus courts et/ou en équipage. C’est pourquoi il avait été proposé cette année 3 programmes de courses : Américain, Offshore (celui comptant pour le championnat) et Européen. Les Class40 se sont ainsi retrouvés à la RORC Carribean 600, au Grand Prix Guyader,  aux Voiles de Saint-Barth, à l’Armen Race, lors du tour d’Irlande…


L’Atlantic Cup, qui a eu lieu entre fin mai et début juin, a réuni 9 bateaux, la moitié d’Américains, l’autre d’Européens venus découvrir cette course combinant inshores et offshores entre Charleston et Portland (Maine) dans cet environnement exceptionnel qu’est la Côte Est des Etats-Unis, combinant les surfs dans le Gulf Stream et une étape à Brooklyn sous les tours de Manhattan.


Une grande majorité des concurrents se retrouvera dans un mois à Caen pour la dernière course de la saison.


 


 


Une trentaine de participants à la Normandy Channel Race


            Final exceptionnel de la saison 2016, la NCR réunira les différents plateaux de l’année. Sur cette course en double de 1000nm, qui parviendra à monter sur la plus haute marche du podium, les duos ayant fait de nombreux milles au large ou ceux qui auront privilégiés des courses côtières plus proche de cet exercice ? Une chose est sure, cette course sera passionnante et clôturera  la saison avec brio.


 


 


Championnat Class40 2016, un final captivant


Le choix avait été d’axer le championnat 2016 sur la course au large ; The Transat, The Atlantic Cup, Québec-Saint-Malo et Normandy Channel allaient donc être les 4 courses valorisées cette année. Au terme des 3 premières épreuves, le team Solidaires en Peloton ARSEP est largement en tête avec 20 points d’avance sur ses 2 poursuivants, l’équipe espagnole Tales 2 à égalité de points avec les Anglais d’Imerys. Mais rien n’est encore joué puisque Carac  n’a que 4 points de retard sur le podium, soit 2 places au classement général de la NCR. Eärendil, 5ème pour l’instant, n’est que 6 points derrière… RDV en septembre pour connaître le dénouement !


 


L’intégralité du classement : http://www.class40.com/modules/kameleon/upload/championnatclass402016.pdf


Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious partager sur Digg partager sur Google partager sur Myspace partager sur Yahoo!

Afficher toute la rubrique


©2013-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes intéractives
Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | RSS