Class40
Espace sécurisé
Connexion
  • 1
    Eärendil (FRA145)
    Eärendil (FRA145)
    C. Pourre / P. Luciani
  • 2
    Aïna Enfance & Avenir (FRA 151)
    Aïna Enfance & Avenir (FRA 151)
    Aymeric Chappellier
  • 3
    Colombre XL (FRA 101)
    Colombre XL (FRA 101)
    Charles-Louis Mourruau
Prochaines courses
Suivez-nous sur Twitter
twitter

A la Une

Le Britannique Phil Sharp remporte le Championnat Class40 2018

© Alexis Courcoux #RDR2018
© Alexis Courcoux #RDR2018

Le navigateur Britannique natif de Jersey Phil Sharp (37 ans), en terminant à une remarquable 3ème place de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe, s’est adjugé, pour la deuxième année consécutive, le titre de Champion de la Class40. En montant sur le podium de chacune des quatre courses du championnat qu’il a disputées, Phil a totalement dominé ce championnat pourtant de plus en plus sélectif, avec les arrivées cette année de nouveaux bateaux et de nouveaux coureurs. Tous s’accordent à reconnaitre au skipper d’Imerys Clean Energy non seulement le talent, mais un tempérament de combattant teigneux et accrocheur, qui lui vaut sur les pontons le très amical surnom de « Bulldog ».

 

Le final de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe en ce qui concerne la Class40, a été à l’image de la saison 2018, terriblement disputé. Pas moins d’une quinzaine de solitaires, à bord de monocoques de 40 pieds dernier cri ou parfaitement aboutis, pouvaient, le 4 novembre dernier, prétendre à la victoire. La physionomie de la course a été à l’image de ce que la Class40 propose aujourd’hui, une lutte à couteaux tirés, incertaine et à rebondissements. Yoann Richomme (Veedol AIC) a fait triompher un savoir naviguer ciselé par des années de pratique en Figaro. Dans son sillage, la régate entre les principaux prétendants au titre final a été d’une rare intensité et on retrouve sans surprise parmi les 10 meilleurs à Pointe à Pitre, les ténors du championnat, Aymeric Chappellier, Luke Berry, Jack Trigger… et Phil Sharp !

Le Britannique, à bord de son Mach 40 N°130 Imerys Clean Energy de 2013 aura fait mieux que tenir tête aux voiliers de la toute dernière génération. C’est bien grâce à son extraordinaire ténacité qu’il a su garder le rythme de bateaux réputés plus puissants. Dès le printemps dernier, avec une belle troisième place en solitaire lors des 1000 milles des Sables, épreuve non comptabilisée pour le championnat, Phil annonçait la couleur et ses ambitions pour l’année et son épreuve reine, la Route du Rhum. Il confirmait le mois suivant en dominant ses principaux rivaux, Louis Duc (Carac) et Aymeric Chappellier (Aïna Enfance et Avenir) lors d’une Normandy Channel Race particulièrement âpre et disputée, associé pour l’occasion à Julien Pulvé. Deuxième de la Drheam Cup-Destination Cotentin, c’est bien lors de la Sevenstar Round Britain and Ireland race, qu’il enfonçait le clou et faisait déjà valoir avec autorité ses ambitions sur le titre final. Rejoint par ses complices de toujours, Pablo Santurde, Julien Pulvé et Sam Matson, Phil Sharp y signait sa seconde victoire de l’année et pulvérisait de 15 heures le précédent record de l’épreuve.

 

La Route du Rhum-Destination Guadeloupe demeurait pourtant son objectif de la saison. Vainqueur en 2006, Phil savait qu’il aurait cette année affaire à une toute autre opposition. Derrière la supériorité d’un Yoann Richomme et son redoutable Lift 40, Phil Sharp a livré un combat comme seul il en a le secret, à l’énergie, à l’envie, à la persévérance. Il a surmonté, comme nombre de ses concurrents, son lot d’avaries pour arracher un magnifique podium, moins de deux heures derrière Aymeric Chappellier.

 

Après son succès de 2017, cette victoire dans le championnat 2018 comble le skipper: « Gagner le championnat pour la deuxième année consécutive prouve que par-dessus tout, nous avons été constants. Nous avons terminé sur le podium de chaque course disputée ces deux dernières années, à bord d’un bateau d’ancienne génération. Pour réussir ceci, il a fallu beaucoup travailler sur l’eau comme à terre, techniquement et commercialement.

En plus de nos résultats sportifs, notre plus grande satisfaction est d’avoir développé des solutions énergétiques non fossiles qui, nous l’espérons, serviront d’exemple à l’industrie nautique afin de réduire la pollution de l’air sur nos océans.

Nous n’aurions jamais pu accomplir ces résultats sportifs et environnementaux sans l’incalculable soutien de nos fidèles partenaires. J’espère qu’ils prennent conscience du rôle crucial qu’ils ont joué et qu’ils partagent nos succès en étant fiers de ce qu’ils ont contribué à accomplir à travers l’Energy Challenge ».

 

C’est Aymeric Chappellier (Aïna-Enfance et Avenir) qui logiquement monte sur la deuxième marche du podium, suivi du nouveau venu en Class40, Luke Berry et son Mach40 N°153 Lamotte-Module Création.

 

Classement 2018 :

1-     Phil Sharp – Imerys Clean Energy 

2-     Aymeric Chappellier – Aïna Enfance et Avenir

3-     Luke Berry- Lamotte-Module Création

4-     Jack Trigger – Concise 8

5-     Loic Féquet – Tibco

6-     Louis Duc – Carac

7-     Jonas Gerckens – Volvo

8-     Yoann Richomme – Veedol AIC

9-     Miranda Merron – Campagne de France

10-  Olivier Cardin – Région Normandie LMAX

 

Le Classement complet  : https://www.class40.com/modules/kameleon/upload/championnatclass402018postrdr.pdf

 

 

Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious partager sur Digg partager sur Google partager sur Myspace partager sur Yahoo!

Afficher toute la rubrique


©2013-2019 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes intéractives
Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | RSS