Class40
Tours du Monde
Sélection RDR 2022
  • 1
    Redman (FRA 161)
    Redman (FRA 161)
    A. Carpentier
  • 2
    Lamotte Module Création (FRA153)
    Lamotte Module Création (FRA153)
    L. Berry
  • 3
    Banque du Leman (FRA 159)
    Banque du Leman (FRA 159)
    V. Gautier / S. Koster
Prochaines courses

A la Une

Création du Trophée Méditerranée Class40

© RoundItaly | Studio Borlenghi
© RoundItaly | Studio Borlenghi

Depuis quelques mois, la Class40 réfléchit à son engagement en Méditerranée, sollicitée par ses propriétaires et skippers italiens, espagnols, croates… et français. Après son championnat annuel, le trophée Europe et le trophée Amérique, la Class40 crée son trophée Méditerranée dont la première édition aura lieu dès 2022.

Round Italy, un galop d’essai en 2021

Encouragée par ces navigateurs du « Sud » prêts à se coordonner pour se retrouver sur les mêmes courses, la classe a eu dans le même temps la possibilité de travailler sur une nouvelle course, Round Italy (Genoa – Trieste).

Adhérant pleinement à l’idée de cet événement, la Class40, par le biais de son vice-président Pietro Luciani, a donc travaillé pour faire revenir au sein de la classe elle-même des Class40 italiens de 2ème et 3ème génération, bateaux qui courraient depuis plusieurs années en temps compensé. En collaboration avec le Yacht Club Italiano et Societa Velica Barcola e Grigano, une session de jauge a donc été organisée et a permis cette grande « répétition générale », tenue en septembre, qui a sacré vainqueur Karnak, skippé par Stefano Raspadori.

Un événement clé dans ce nouveau trophée : une course au large, de longue distance, en équipage réduit, représentative de ce qu’est la navigation en Class40.

La Méditerranée, idéale pour la Class40

Naviguer en Méditerranée est un exercice particulier de par ses vents changeants rendant la navigation très technique. Cela représente un terrain de jeu engagé sur lequel les bateaux de toute génération peuvent prétendre à la victoire car si sur certains parcours en Atlantique, la cadence des scows est difficile à maintenir, naviguer en Méditerranée représente un vrai intérêt sportif pour toutes les typologies de bateaux. Il ne serait d’ailleurs pas si étonnant de voir des bateaux d’ancienne génération monter sur la plus haute marche du podium…

Autre point clé, la réunification des flottes : les Italiens participaient principalement à des courses italiennes, les Français à des courses françaises, les Espagnols à des courses espagnoles… quelques Class40 donc sur de nombreuses courses mais le plus souvent en IRC ou HN, rarement à leur avantage. L’un de principaux desseins de ce nouveau trophée est de réunir ces quelques bateaux, en attirer d’autres et créer une émulation sur ce nouveau terrain de jeu pour la classe. Et l’objectif final n’est pas nécessairement que cette nouvelle flotte vienne participer aux transats de fin d’année, l’objectif est que chaque projet ait une offre de courses à proximité et qu’il puisse faire son programme en conséquence.

La fin d’un cercle vicieux

Le dilemme est le même pour toutes les classes de course au large : sans course, pas de bateaux et pas de bateaux… pas de courses. Etat des lieux frustrant pour les navigateurs basés dans le Sud mais aussi pour les autres projets motivés pour « descendre » mais en manque d’événements. Il y avait donc quelque chose à faire, il fallait tenter de briser ce cercle. Espérons que le Trophée Méditerranée y parviendra en réunissant anciens et nouveaux Class40, professionnels et amateurs. Ce nouveau trophée s’annonce intéressant à tous les points de vue.

Le programme du trophée Méditerranée Class40 :

  • Roma Per Due (Double) - avril
  • Corsica med (double) -  mai
  • Au Large de St TropEZ (400 nm - solo) - juin
  • Giraglia Rolex cup Race (Offshore de 240nm - equipage) - juin
  • Duo max (Double) -   juin
  • Palermo Montecarlo (Equipage) -  aout
  • Genoa Trieste (Equipage) -  septembre
  • Middle Sea Race (Equipage) - octobre

Pietro Luciani : « La Méditerranée est une mer difficile : la météo est moins prévisible que dans l'océan et il est rare de garder la même voile pendant plus de deux heures. Mais néanmoins, la Società Velica Barcola e Grignano et le Yacht Club Italiano, avec le soutien de Class40, ont pu organiser la première édition de la plus longue course de la Med, la Rounditaly, qui s'est avérée parfaite pour notre bateau. J'ai hâte de voir combien de bateaux participeront au Med Trophy l'année prochaine, je suis sûr que ce sera un succès ! »

Kito de Pavant : « La Class40 est en plein boom. Ces bateaux intéressent de plus en plus de monde aux quatre coins du monde. La Méditerranée n’est pas en reste. Je croise beaucoup de coureurs excités de venir naviguer sur ces fantastiques bateaux et des organisateurs qui rêvent de les accueillir mais il manquait un circuit sur ce bassin pour les encourager à acheter des bateaux car le programme actuel n’était pas suffisamment adapté. 2022 est le moment pour nous organiser et rassembler les flottes « italienne » et « française », sans oublier l’Espagne qui lorgne aussi sur nos bateaux. »

 

Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious partager sur Digg partager sur Google partager sur Myspace partager sur Yahoo!

Afficher toute la rubrique


©2013-2021 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes intéractives
Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | RSS