Class40
Tours du Monde
Sélection RDR 2022
  • 1
    Quéguiner - Innoveo (#176)
    Quéguiner - Innoveo (#176)
    C. Douguet
  • 2
    Groupe SNEF (#178)
    Groupe SNEF (#178)
    X. Macaire
  • 3
    Redman (#161)
    Redman (#161)
    A. Carpentier
Prochaines courses

A la Une

Kito de Pavant, vainqueur inaugural du Trophée Méditerranée Class40 !

La flotte Class40 s’étoffe en Méditerranée et s’organise

© Robin Cristol
© Robin Cristol

Si la Course au Large a ses habitudes en Manche et en Atlantique, la Méditerranée a également été le terrain d’un superbe jeu cette année pour les Class40. Toujours plus nombreux sur les rives de la Grande Bleue, et motivés pour certains par leur future participation à la Route du Rhum, les 40 pieds ont pu s’affronter sur le nouveau Trophée Méditerranée Class40. Trois courses ont départagé les skippers et c’est Kito de Pavant qui remporte cette première édition avec son Tizh 40 HBF - Reforest’Action. Jean-Pierre Balmes (fullsave) termine deuxième. Mikael Mergui (Centrakor) complète le podium.

Il existait déjà une dizaine de bateaux disséminés sur les côtes françaises, italiennes, croates ou espagnoles et l'approche de la Route du Rhum a décidé certains coureurs, plus habitués aux régates IRC, d’investir dans des bateaux, neufs ou d’occasion. La création du Trophée Méditerranée Class40 en 2022 était donc très attendue.

Sept courses méditerranéennes au total, pour la plupart des grandes classiques de la Grande Bleue, étaient au programme cette année, proposant pour la première fois un classement spécifique pour les Class40. Trois d’entre elles ont été retenues pour le classement du Trophée Méditerranée : la Corsica Med, Au Large de Saint-Tropez et la Duo Max.

Ainsi, une petite dizaine de Class40 ont pu se bagarrer d’avril à octobre et profiter des conditions variées mais toujours idylliques que proposent la Corse, les îles Éoliennes, les îles de Porquerolles, la rade de Marseille, la Sicile, les Baléares, le golfe de Saint-Tropez, Barcelone ou encore Malte, en conclusion d’un riche programme.

Le niveau sportif était largement au rendez-vous avec de belles confrontations entre les bateaux neufs, Centrakor, Groupe Berkem (Glaces Romanes) ou Everial, les anciens Pogo ou Akilaria, particulièrement à l’aise dans les petits airs, et les générations intermédiaires, finalement récompensées.

A ce petit jeu, c’est donc Kito de Pavant, sur son HBF - Reforest’Action, qui s’est montré le plus performant en plus d’être le plus présent avec cinq courses dont deux victoires, sur la Corsica Med avec le vénitien Pietro Luciani et Au Large de Saint-Tropez en solo, et une 3e place sur la Duo Max avec Brice de Crisenoy.

Son dauphin n’est autre que son sister ship, le Tizh 40 n° 148 fullsave mené par Jean-Pierre Balmes, très régulier. Le 3ème, le tout nouveau plan Lombard Centrakor, a pu montrer tout son potentiel avec une belle victoire sur la Duo Max.

A noter les belles performances de Mathieu Claveau et son Akilaria vintage, Prendre la Mer, Agir pour la Forêt, qui faisait des merveilles dans le petit temps, ce qui devrait encourager certains propriétaires de venir rejoindre le circuit méditerranéen avec des bateaux anciens qui, bien préparés, peuvent prétendre aux podiums...

La saison 1 en Méditerranée s’est terminée avec la Rolex Middle Sea Race, l’un des plus beaux parcours que la Course au Large puisse proposer en Méditerranée.

Rendez-vous donc en 2023 pour la saison 2 du Trophée Med Class40 auquel viendront se joindre Italiens, Croates, Espagnols faisant, nous l’espérons, de ce trophée un nouvel événement phare de la Class40 et de la course au large.

Kito de Pavant, skipper du Class40 HBF – Reforest’Action : « je suis ravi d’être le premier lauréat de ce Trophée Med. Je pense que tout le monde y aura trouvé son compte, les nouveaux bateaux qui ont beaucoup progressé au contact des autres, tout comme les vieux bateaux qui ont pu constater que dans certaines conditions, ils pouvaient rivaliser avec des unités beaucoup plus récentes. Personnellement, ça a été une vraie révolution, dans le sens où, enfin, on a pu courir en temps réel, en solo, en double, ou en équipage, sous le soleil, dans des lieux magiques, en oubliant la torture du rating IRC…

J’en profite pour remercier chaleureusement tous les organisateurs concernés qui ont vraiment joué le jeu du trophée et ont offert à nos Class40 un accueil formidable, que ce soit à Civitavecchia, Marseille, Macinaggio, Porquerolles, Saint-Tropez, Barcelone ou Palerme... »

 

Le Classement : Mediterranean Trophy 22.xlsx (class40.com)

 

Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious partager sur Digg partager sur Google partager sur Myspace partager sur Yahoo!

Afficher toute la rubrique


©2013-2022 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes intéractives
Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | RSS